Agence Drodelot

L’ECOLE DANS LES ARBRES

2013 - Orvault la ferriere (44)

2013 Programmerestructuration
et extension

5 classes
2 salles de repos
périscolaire
ateliers
salle de motricité
coin informatique
coin lecture Budget1 295 000 € / HT Surface1 100 m² ContactMme Deleage
T/ 02 51 78 33 52
left
right
ORVAULT MAT_entree-mainORVAULT MAT_auvent entree-mainORVAULT MAT_extension-mainORVAULT MAT_cour-mainORVAULT MAT_couloir transparence-mainORVAULT MAT_bibliotheque-mainORVAULT MAT_int classe orange 1-mainORVAULT MAT_int classe orange 2-mainORVAULT MAT_int atelier-mainORVAULT MAT_int classe verte-main

 

Lorsque l’on découvre le pro­jet, l’école mater­nelle La fer­rière est un bâti­ment qui com­mence à vieillir, qui n’est que peu voire pas isolé,  qui ne pos­sède pas d’entrée, une salle de motri­cité que l’on est obli­gés de tra­ver­ser pour aller d’un bout à l’autre de l’école,  et c’est éga­le­ment un bâti­ment dans lequel ses habi­tants manquent de place …

La réha­bi­li­ta­tion de l’école mater­nelle La Fer­rière consiste tout d’abord à revoir ses accès, son iso­la­tion, sa ven­ti­la­tion, pour obte­nir un confort opti­mum, mais elle ne peut être per­ti­nente qu’en menant une réflexion impor­tante sur l’usage dans ces locaux. C’est ainsi qu’est né un pro­jet d’extension : Il s’agit d’un volume simple en ossa­ture bois, qui abrite une nou­velle salle de motri­cité et qui offre par la même occa­sion au bâti­ment une nou­velle façade sur la cour sud.

Cette nou­velle salle per­met de créer au centre de l’école un pôle cen­tral lié aux acti­vi­tés col­lec­tives: il regroupe un grand ate­lier, le péri­sco­laire, la nou­velle salle de motri­cité, un coin lec­ture et un coin infor­ma­tique. Il est lumi­neux, grâce à la mise en place de nou­veaux sky­dômes sur la toi­ture exis­tante, et il offre de mul­tiples trans­pa­rences visuelles entre les espaces d’activités. Ainsi, il se révèle être un bel endroit d’échanges entre petits et grands,  tout en pré­ser­vant l’intimité de chaque groupe qui s’y installe.

Les salles de classes ont été refaites à neuf et se parent de nou­veaux mobi­liers adap­tés et colo­rés (une cou­leur par classe) qui font écho à ceux qui sont implan­tés dans les couloirs.

Un tra­vail pay­sa­ger sur l’accès de l’école et sa rela­tion au groupe sco­laire (créa­tion d’un che­min pié­ton et d’un par­vis ) ainsi qu’un tra­vail sur sa cour a été mené. Il per­met la créa­tion d’une nou­velle cour en ter­rasses, qui suivent le relief existant.